Infanterie (suite)

 

  Le 36eme Régiment d'Infanterie , anciennement régiment d'Anjou il est créé le 1er janvier 1791 . Sur son étendard est inscrit : Jemmapes 1792 - Zurich 1799 - Austerlitz 1803 - Iéna 1806 .
Le 37eme Régiment d'Infanterie est levée en Lorraine en 1587, une compagnie d'hommes d'armes forme en 1620 le Régiment de TURENNE, du nom de son jeune Colonel, le futur Maréchal de Camp, Henri de la TOUR d'AUVERGNE, vicomte de TURENNE, né le 11 septembre 1611 à SEDAN et qui sera tué à SALZBACH le 27 juillet 1675. Après différentes appellations - Régiment du MAINE, d'EU, du NIVERNAIS - , une ordonnance royale de1778 lui donne définitivement le nom de " Régiment Maréchal de TURENNE ". Il devient, pour la première fois en 1791, 37e Régiment d'Infanterie, puis 37e Demi-Brigade d'Infanterie en 1796, ensuite 37ème Régiment d'Infanterie de ligne en 1803. Depuis sa formation, partout où la France a porté ses armes, le régiment se distingue en Europe, à la Martinique, en Afrique. Son drapeau s'honore en particulier du nom des victoires de ZURICH (1799) et de POLOTSK (1812). En 1823, le 37e est en Espagne ; il s'empare d'Alger en 1830, participe brillamment aux victoires de MAGENTA et SOLFERINO en 1859. Compris dans la capitulation de SEDAN en 1870, ses survivants, après avoir brûlé son drapeau, sauvent l'honneur à l'armée de la Loire et au siège de PARIS. De 1900 à 1914, il fourbit ses armes au sein de la célèbre Division de Fer en garnison à NANCY.
Dès juillet 1914, le 37ème combat à MORHANGE et au Grand Couronné, sauvant ainsi NANCY. Durant la première guerre mondiale, il inscrit à son drapeau les victoires de LORRAINE (1914), FLANDRES (1914) , VERDUN (1916), CHAMPAGNE (1918). Le 26 janvier, il reçoit la fourragère aux couleurs de la croix de guerre; ces honneurs lui ont coûté la vie de 108 officiers et 5913 sous-officiers, caporaux, hommes du rang. Dissous en 1923, le 37e est reformé en 1935 à BITCHE en tant que Régiment d'Infanterie de Forteresse, sous le vocable de " Régiment des Vosges ". Des éléments issus de son sein constituent les 154ème et 165ème RIF. En 1939/1940, les ouvrages qu'il tient - SCHIESSECK, GRAND OTTERBUHL - résistent longtemps après l'armistice, refusant d'accepter la défaite. Sous les ordres du Lt-Colonel COMBET, une partie du Régiment se couvre de gloire dans la région du DONON et y gagne sa quatrième citation. Le Régiment doit à nouveau brûler son drapeau, et l'Armistice le contraint à la capitulation; l'ennemi lui concède cependant les honneurs de la guerre. Dissous à nouveau, il revoit le jour à SARRELOUIS de 1948 à 1949 ; il est ensuite transformé en 37e Bataillon d'Ouvrages à BITCHE. Il sera ainsi la dernière unité de forteresse de l'Armée Française. Devenu Centre d'Instruction 37 à SARREBOURG en janvier 1960, il participe ensuite à la formation du 23ème R.I.
En 1968, le Régiment de TURENNE est reconstitué à SARREBOURG et SAINT-AVOLD en tant qu'Unité de Réserve des Forces Opérationnelles du Territoire, sous le nom de 37e Régiment d'Infanterie Divisionnaire, " Régiment de la Moselle ". Il est alors commandé par le Commandant de réserve LHUILLIER.
En 1978, demeurant unité de réserve, dérivé du 1er Régiment d'Infanterie, il est restructuré et devient 37e Régiment d'Infanterie à SARREBOURG, l'un des éléments de la 104e Division d'Infanterie de Réserve. Il est commandé par le Colonel de réserve HUBAIL.
En juillet 1985, il devient le 37e RIAD (Régiment Interarmes Divisionnaire). Unité de Réserve de la Division d'Alsace, il est parrainé par le 30e Groupe de Chasseurs de LUNEVILLE (quartier Diettmann). Il dispose d'appuis importants (mortiers de 120, de 81, canons de 106 SR, montés sur Jeeps), d'une Section d'Eclairage et de Reconnaissance et d'un escadron AML, ce dernier basé au CM 104 de COLMAR, mais suivant l'instruction au 8e Régiment de Hussards d'ALTKIRCH.
En 1986, le 37ème fait mouvement vers le CM 172 de MONSWILLER, près de SAVERNE, pour être repris en charge par le 1er RI de SARREBOURG (Quartier Tourret). Il fait alors partie de la Division du Rhin, et se trouve sous le commandement du Colonel de Réserve WOURMS qui passe le commandement au Lt-Colonel puis Colonel ZENNER (1987-1990).
Le Lt-Colonel SCHULTZ succède au colonel ZENNER. Sous son commandement, les AML rejoignent le CM 172, bien que l'instruction demeure au 8ème RH. Le 37e devient RID, (Régiment Interarmes de Défense), dépendant pour emploi de la Brigade d'Alsace qui remplace la Division du Rhin. Les mortiers de 81 disparaissent, puis, fin 1993, c'est le tour de l'ensemble des appuis, de la SER et de l'Escadron. Le 37 aura eu l'honneur de garder la dernière SML de mortiers de 120 à canons lisses de l'Armée Française.
En octobre 1993, le Lt-Colonel LUNATI devient le nouveau Chef de Corps du Régiment de Turenne, qui est désormais intégré à la Force HADES, l'élément de dissuasion nucléaire de l'Armée de Terre. Le 37ème redevenu Régiment d'Infanterie, est chargé de protéger les éléments d'artillerie et de transmission de la Force.
La Force HADES est dissoute en 1997. En octobre de cette année, sous le commandement du nouveau Chef de Corps, le Lt-Colonel RAUCH, le 37ème rejoint à nouveau la Brigade d'Alsace, où il reçoit une mission de protection des éléments de franchissement du Rhin.
En 1999, la réforme de l'Armée de Terre qui amorce sa professionnalisation sonne le glas des régiments de réserve. Le 37eme roule son drapeau en décembre 1999; il aura été l'un des tous derniers régiments de réserve de l'Armée Française.
Le 38eme Régiment d'Infanterie est créé en 1629 sous le nom de Nettencourt et dénommé régiment de Dauphiné . Sur son étendard est inscrit : Jemmapes 1792 - Saint Gothard 1799 - Moeskirch 1800 Zaatcha 1849 .
Le 39eme Régiment d'Infanterie est formé en 1629 sous le nom de Mesle et dénommé régiment de l'isle de France . Il s'est distingué à la bataille de l'Alma en abordant avec force l'infanterie russe qui céda précipitamment sa position qu'elle occupait .Sur son étendard est inscrit : Arcole 1795 - Ulm 1805 - Friedland 1807 - Sébastopol 1854/1855 . Il était le régiment de Rouen (dérivant le 339°RI) .Il est dissous .
  Le 40eme Régiment d'Infanterie est formé en 1630 sous le nom de Graville et dénommé régiment du Soissonais . Sur son étendard était inscrit : Marengo 1800 - Austerlitz 1805 - Saragosse 1808 - Fleurus 1815 .
Le 41eme régiment d'Infanterie créé en 1634 sous le nom de "Royans " , appelé en 1661 "Régiment de la Reine" ,il devient en 1791 , 41eme Régiment d'Infanterie de Ligne .Il s'est illustré pendant 3 siecles sur tous les champs de bataille de France , d'Europe et d'Outre-Mer .Se couvrant de gloire au cours des deux grandes guerres, il porte la fourragere aux couleurs de la croix de guerre 1914-1918 . Il fut en garnison à Chateaulin . Sur son étendard était inscrit : Gènes 1800 - Anvers 1832 - Isly 1844 - Magenta 1859 .
  Le 42ème régiment d'infanterie .Création en 1635 .Il portera les noms suivants :Fin du règne de Louis XIII: Calvisson; Monpezat .Sous Louis XIV :LIMOUSIN (1684). Sous Louis XV et Louis XVI: LIMOUSIN .De 1794 à 1815 Demi brigade de bataille; demi brigade d'infanterie de ligne; régiment d'infanterie de ligne .De 1821 à 187 0 régiment d'infanterie de ligne. De1870 à 1823 régiment d'infanterie .Dissous en 1823 et recréé en 1828 jusqu'en 1940. Recréé de 1945 à 1946. Après 1962 il devient 42ème RI Mécanisé .Il porte la fourragère aux couleurs de la Médaille Militaire .En garnison en 1914 à Belfort; en 1939 à Colmar, Neuf-Brisach . Sur son étendard était inscrit : Hohenlinden 1800 - Girone 1809 - Tarragone 1811 - Sébastopol 1854/1855 .Régiment mécanisé caserné à Radolfzell jusqu'en 1968 , puis à WIttlich (Allemagne) en binôme de brigade avec le 8° Bataillon de Chasseurs , il fut transféré à Offenbourg où il fut dissous.
Le 43eme Régiment d'Infanterie formé en 1638 par Louis XIII pour le service de la mer ( prend le nom de Royal des Vaisseaux ) , participe à la plupart des batailles de la Monarchie et s'illustre à Fontenoy et au cours du 1er Empire. En 1914, il se bat sur la Marne, à Verdun ,sur l'Aisne .En 1940 il se bat en Belgique puis à Dunkerque .Il est dissous en 1942 avant de renaitre en 1944 pour se battre au sein de la 1ere Armée .Il a un Bataillon présent en Indochine en 1947-1948 , puis participe de 1956 à 1962 aux opérations du Maroc et d'Algérie .Il tient aujourd'hui garnison à Lille comme Régiment de soutien . Sur son étendard est inscrit : Marengo 1800 - Iéna 1806 - Zaatcha 1849 - Sébastopol 1855 .
Le 44eme Régiment d'infanterie est formé en 1656 sous le nom de Royal . Sur son étendard était inscrit : Marengo 1800 - Eylau 1807 - Saragosse 1809 - Solférino 1859 .
unité recréeée en 1986 par changement d'appellation du 89° bataillon des services et devenu maintenant régiment administratif. Pour info ce régiment et le support de la DGSE .
  Le 45eme régiment d'Infanterie est formé en 1643 sous le nom de régiment de la reine mère ou régiment d'Arois en 1667 , et régiment de la couronne en 1673 . Le 4 juin 1859 le régiment enleva à la baionnete le village de magenta et fit 1400 prisonniers Autrichiens .Sur son étendard était inscrit : Lodi 1796 - Austerlitz 1805 - Friedland 1807 - Magenta 1859 .
Le 46eme Régiment d'Infanterie créé en 1644 dit Mazarin farncais puis "Régiment de Bretagne" en 1651 .Il s'illustra sur tous les champs de bataille de la Monarchie ,de la Révolution ,et des Empires .En 1914-1918 ,il se couvre de gloire à Vauquois sur la Somme ,et au Chemin des Dames .En 1940 ,il resiste sans faillir à Asfeld . Réformé en 1945 ,il participe à la réduction de la poche de Rochelle .Présent en Allemagne des 1945 ,il part representer la France à Berlin en 1947 . Sur son étendard était inscrit : Zurich 1799 - Austerlitz 1800 - La Moskowa 1812 - Sébastopol 1854/1855 . Devenu de réserve fut dissous le même jour que les 93eme RI, 5eme RI, 70eme RiMA  au camp des Loges.
  Le 47eme Régiment d'Infanterie est créé en 1644 sous le nom de Garde du prince de Carignan ,puis Régiment du Perche en 1709 . Sur son étendard était inscrit : Fleurus 1794 - La Corogne 1800 - Constantine 1837 - Sébastopol 1855 . Il était le régiment de garnison de Saint-Malo. Il crés lors des conflits mondiaux le 147eme RI .
  Le 48eme Régiment d'Infanterie formé en 1610 sous le nom de Régiment de Beaumont , puis régiment d'Artois en 1675 .Il contribua à l'offensive de la bataille d'Isly et fut pour son succès , cité à l'ordre du jour .Sur son étendard était inscrit :Hohenlinden 1800 - Austerlitz 1805 - Auerstaedt 1806 - Isly 1844 .
  Le 49eme Régiment d'Infanterie formé sous le nom de Gassion en 1647 .Sur son étendard était inscrit : Jemmapes 1792 - Alger 1830 - Sébastopol 1855 - Solférino 1859 .
  Le 50eme Régiment d'Infanterie est créé en 1651 sous le nom de Vendôme .Sur son étendard était inscrit : Zurich 1799 - Iéna 1806 - Lutzen 1813 - Sébastopol 1854/1855 .
Le 51eme Régiment d'Infanterie ,régiment de la Sarre en 1651 ,se distingua au cours des guerres de successions européennes avant de se battre au Canada avec Montcalm , puis au Portugal (en 1756-1762), en Amérique de nouveau (1778-1783) .Il prendra part a toutes les guerres .Sa brillante conduite en 1914-1918 lui vaut la fourragere aux couleurs de la médaille militaire .Il se bat en 1939-1940 sur l'Aisne et sur la Meuse puis en 1944-1945 au sein de la 1ere Armée .En Tunisie des 1954 ,il est engagé en Algérie de 1955 à 1962 .Il est reformé à Amiens en 1964 .Il stationne ensuite à Compiegne .Ses traditions ont été relevées par le Groupement de Camp de Mourmelon .Sur son étendard était inscrit : Arcole 1796 - Eylau 1807 - Bomarsund 1854 - San Lorenzo 1863 .
  Le 52eme Régiment d'Infanterie créé en 1654 etait appelé régiment de la Fère en 1661 . Sur son étendard était inscrit :Valéggio 1800 - Wagram 1809 - Sébastopol 1855 - Magenta 1859 .
  Le 53eme Régiment d'Infanterie est formé en 1654 sous le nom de régiment d'Alsace . Lors de la bataille de la Moskowa il subit de grandes pertes , mais fit quelques 600 prisonniers . Sur son étendard était inscrit : Zurich 1799 - La Moskowa 1812 - Isly 1844 - Solférino 1859 .
  Le 54eme Régiment d'Infanterie est formé en 1657 sous le nom de Catalan -Mazarin . Le régiment se distingua à la bataille d'Alkmaer , repoussant les attaques dirigées contre Bergen . Sur son étendard était inscrit :Alkmaer 1799 - Austerlitz 1805 - Friedland 1807 - Kabylie 1857 .
  Le 55eme Régiment d'Infanterie est créé en 1635 sous le nom de Condé . Le 30 avril 1800 pendant le siège de Gênes , le régiment délogea les autrichiens de leurs positions . Sur son étendard était inscrit : Gênes 1800 - Austerlitz 1805 - Eylau 1807 - Solférino 1859 .
  Le 56eme Régiment d'Infanterie est créé en 1635 sous le nom de régiment d'Enghein puis régiment de Bourbon .A la bataille de Caldiéro le régiment conserva cette position malgré les attaques répétées des Autrichiens .Sur son étendard était inscrit : Valmy 1792 - Caldiéro 1805 - Essling 1809 - Solférino 1859 .
Le 57eme Régiment d'Infanterie à été formé par ordonnance royale du 12 juillet 1667, sous le nom de Jonzac-Sainte-Maure, avant de devenir en 1685 régiment à nom de province "Beauvoisis" puis, le 1er janvier 1791, 57è Régiment d'Infanterie de ligne, numéro que portait Beauvoisis à l'ordre de bataille.
En 1797, en Italie, par sa charge victorieuse contre les Autrichiens à la bataille de la Favorite, il gagne sa devise : "le terrible que rien n'arrête". En 1812, lors de la campagne de Russie, il s'illustre en s'emparant de la redoute de Schwardino à la bataille de la Moskowa.
En 1855, il participe à la guerre de Crimée. En 1870, suite à un acte de bravoure à Rezonville, il voit son drapeau décoré de la Légion d'honneur.
En 1918, les violents combats qu'il mène à Mont-Renard lui octroient le droit du port de la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre. Le régiment s'installe à Bordeaux en 1929.
Lors des combats de Voncq dans l'Aisne, en 1940, la capture de 425 prisonniers allemands, lui vaut d'être cité à l'ordre de l'Armée.
Le 57è RI participe à la guerre d'Algérie à partir de 1956.
En juin 1984, le régiment alors installé au camp de Souge est dissous. Il est reconstitué le 1er septembre 1991, après avoir été un temps associé au G.M.R.4 (Groupement des Moyens Régionaux de la 4ème Région Militaire). Stationné dans plusieurs enceintes militaires bordelaise, il assure aujourd'hui le soutien de l'Etat-Major de la Région Terre Sud-Ouest.
Depuis l'été 2000 il est devenu le 57éme Bataillon d'Infanterie.
Le Drapeau du 57 R.I. porte les inscriptions de La Favorite 1797, Austerlitz 1805, La Moskowa 1812, Sébastopol 1855, L'Aisne 1914-1918, Mont-Renaud 1918, Rouy-le-Petit 1918
  Le 58eme régiment d'Infanterie formé en 1667 sous le nom de Monpauroux était régiment de Rouergue en 1671 . Il prit une part glorieuse à la victoire de Rivoli .Il culbuta les Autrichiens qui prétendaient s'emparer de la position Saint marc  ,et leur fit de nombreux prisonniers . Sur son étendard est inscrit : Rivoli 1797 - Friedland 1807 - Ocana 1809 - Anvers 1832 .
  Le 59eme Régiment d'Infanterie .Formé sous le nom de régiment de Bourgogne en 1668 , il était en tête de la division Desaix à Marengo .Il prit le pas de charge et enfonca  les Autrichiens au moment ou la victoire paraissait leur appartenir .Sur son étendard est inscrit : Marengo 1800 - Friedland 1807 - Ciudad Rodrigo 1810 - Fleurus 1815
  Le 60eme Régiment d'Infanterie est créé en 1669 sous le nom de Royal-Marine .Sur son étendard était inscrit : Marengo 1800 - Wagram 1809 - Valence 1812 - Kabylie 1857 .
  Le 61eme Régiment d'Infanterie est formé en 1669 sous le nom de régiment de Vermandois .Sur son étendard était inscrit : Héliopolis 1800 - Wagram 1809 - Sébastopol 1854/1855 - Solférino 1859 .
Le 62eme Régiment d'Infanterie était un ancien régiment dit de "Salm-Salm" ,et créé en 1791 en tant que 61e RI . Le 13 mai 1864 ils prirent aux méxicains 500 prisonniers et 18 canons aprés un assaut précédé d'une marche de 24 heures .Sur son étendard était inscrit : Wagram 1809 - Lutzen 1813 - Sébastopol 1855 - Matehuala 1864 .
  Le 63eme Régiment d'Infanterie est formé sous le nom d'Erlach en 1672 .Sur son étendard était inscrit : Gènes 1800 - Friedland 1807 - Chiclana 1811 - Fleurus 1815 .
Le 64eme Régiment d'Infanterie créé en 1672 en étant ancien régiment Suisse ; il s'est particulierement distingué lors de ses campagnes Napoléoniennes (Austerlitz , Iéna) et lors de la grande guerre (Artois , Verdun , l'Aisne) . Le 64eme RI souvent dissous et reformé est aujourd'hui le régiment de soutien de l'école de Coetquidan .Sur son étendard était inscrit : Mantoue 1797 - Vérone 1797 - Austerlitz 1805 - Iéna 1806 .
Le 65eme régiment d'Infanterie est formé en 1678 sous le nom de Saint Laurent Piémontais , puis Lyonnais en 1672 . Sur son étendard était inscrit : Straslund 1807 - Ratisbonne 1809 - Anvers 1832 - Magenta 1859 .

 

historique régiment * précédent infanterie * infanterie suite